Les dernières chroniques

Mes dernières chroniques

dimanche 20 janvier 2013

"Le Petit Prince" d'Antoine de Saint-Exupéry

Synopsis :

J'ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s'était cassé dans mon moteur. Et comme je n'avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C'était pour moi une question de vie ou de mort. J'avais à peine de l'eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait : ... " S'il vous plaît... dessine-moi un mouton ! "
- Hein!- Dessine-moi un mouton...J'ai sauté sur mes pieds comme si j'avais été frappé par la foudre. J'ai bien frotté mes yeux. J'ai bien regardé. Et j'ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

Mon avis :

J'avais très envie de lire ce célèbre conte depuis quelques temps. En fouillant dans la bibliothèque de ma mère, j'en ai trouvé un vieil exemplaire, bruni par les ans et dont la reliure n'existe même plus. Il fut édité en 1946 et avait appartenu à mon grand-père. Bref, c'est une petite relique que j'ai aimé ouvrir et découvrir.

Evidemment, j'ai adoré ce livre. Comment pourrait-il en être autrement ? On en parle partout et, étant l'un des livres préférés de ma mère, je connaissais déjà quelques passages cultes. Néanmoins, j'ignorais que le récit serait raconté par un narrateur qui dépeint sa rencontre avec le petit prince, ce qui donne un côté vraiment mystérieux à ce récit. On découvre donc l'histoire du petit prince, qui habite sur une étoile et est venu visiter la Terre. C'est imaginatif et plein de poésie. J'ai beaucoup aimé la rencontre du petit prince avec l'allumeur de réverbères et, bien sûr, celle avec le renard, dont je vous met le fameux passage ici :

"(...) Si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde..." 

Je crois qu'il en va de même pour toutes les nouvelles éditions du livre mais, en tout cas dans ma version, il y a de très belles aquarelles faites par l'auteur qui illustre l'histoire.

En conclusion : Le tout est un concentré de douceur, autant dans les lignes que dans les dessins. Ne faites pas comme moi et n'attendez pas d'avoir dix-huit ans pour lire ce magnifique conte. 
Coup de coeur

"On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire