Les dernières chroniques

Mes dernières chroniques

dimanche 30 novembre 2014

"La grève des femmes formidables" d'Alexandra Ryckelynck


Fiche technique :
Editions : a2
Prix : 15 euros
Nombre de pages : 221

Synopsis :


Chères femmes formidables, (et chers messieurs curieux...),
Si vous vous dites souvent que :
- Vous êtes fatiguées de tout gérer, pour tout le monde, tout le temps,
- Vous répétez à vos enfants chaque jour la même chose sans effet,
- Vous vous retenez de donner votre démission à chaque crise de votre patron,
- Vous rêvez de partir sur une île déserte,
- Vous aimeriez bien avoir une vingt-cinquième heure juste pour vous...
Alors il est temps de venir partager mes aventures et celles de mes amies Alice, Andréa et Chloé. Elles vous rappelleront sûrement des moments que vous avez déjà vécus, des rires, des larmes, des colères, des moments de blues... Bref, tous les instants de la vie d'une femme formidable, parce que vous aussi, vous en êtes une !
J'espère que vous prendrez autant de plaisir à lire notre histoire que nous en avons eu à la vivre. Si ce partage d'expérience peut vous aider dans votre vie de tous les jours, c'est que j'ai bien fait de vous écrire.

Sincèrement,
Emma


Mon avis :

Je remercie Mathilde Guénégan et l'auteur pour m'avoir envoyé ce livre que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire.

Vous l'avez probablement remarqué si vous avez lu mes dernières chroniques, mais j'ai lu beaucoup de livres très sombres ces derniers temps et j'avais besoin d'une lecture qui me détendrait et m'amuserait. Bref, d'une lecture un peu plus légère. C'est donc tout naturellement que j'ai sorti La grève des femmes formidables de ma bibliothèque, dont la couverture (magnifique, soit dit en passant) annonçait ce genre de lecture. 

Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps : j'ai adoré ce premier roman d'Alexandra Ryckelynck et, pour vous dire à quel point, je l'ai dévoré en une après-midi ! On suit donc quatre amies, Emma, Alice, Andréa et Chloé, âgées de 34 à 45 ans (j'ai comme un doute sur les âges exacts, j'espère que je ne me trompe pas) qui en ont marre de s'occuper de tout sans arrêt : entre les enfants, le mari et les tâches ménagères, elles ont besoin de respirer et de prendre du temps pour elle. C'est décidé : elles quittent leurs proches le temps d'une semaine, sans les prévenir, et s'en vont direction la Grèce, pour une semaine de détente. Elles profiteront de ce break pour faire le point et réfléchir à ce qu'elles pourraient changer dans leur vie pour être plus heureuses. 

Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé la façon dont est racontée l'histoire : il y a le moment réel, c'est à dire le voyage en Grèce, mais également beaucoup de flash-backs, qui permettent aux lecteurs de comprendre d'où leur vient ce ras-le-bol et, surtout, de mieux faire connaissance avec les personnages. De plus, pendant que les femmes profitent de leurs vacances, on voit en parallèle comment se passent les choses à Paris, où sont restés enfants et maris. Ces derniers doivent s'organiser et prendre le rôle de leur femme. On assiste alors à une véritable évolution de la part de certains de ces personnages, qui prennent conscience que leurs compagnes doivent mener de front leur métier et leur rôle de femme. Je me suis attachée à pratiquement tous les personnages, sauf à Paul, que j'ai eu envie de secouer tellement il m'énervait (mais j'ai l'impression que ce personnage a été créé pour être détesté ;-)).

C'est une lecture très fraîche sur la quête du bonheur, qui amène à la réflexion et qui m'a fait passer un excellent moment. J'ai seulement été gênée par un point : la narration est à la première personne (c'est Emma qui est la narratrice) mais, de temps en temps, on repasse à une narration à la troisième personne (pp. 53-55 par exemple). C'est plutôt une bonne idée, puisque ça nous permet d'avoir accès à des conversations auxquelles Emma ne participe pas, mais la transition n'est pas toujours claire. Du coup, la première fois, j'ai cru qu'il y avait une erreur dans le texte. Ce n'est pas bien grave, mais peut-être qu'un simple nouveau paragraphe ferait mieux comprendre ce changement.

En conclusion : C'est une lecture très sympathique, avec des personnages attachants (en particulier les quatre protagonistes), qui se lit d'une traite ! 

2 commentaires:

  1. Un grand merci pour cette belle chronique. Ravie de vous avoir fait passer un bon moment. Alexandra Ryckelynck

    RépondreSupprimer