Les dernières chroniques

Mes dernières chroniques

jeudi 16 février 2017

"Rufus le fantôme" de Chrysostome Gourio

Fiche technique :
Editions : Sarbacane
Collection : Pépix
Illustratrice : Eglantine Ceulemans
Prix : 10.90 euros
Nombre de pages : 198


Synopsis :

A l'école où il va, il y a des zombies, des vampires et des loups-garous. Si le papa de Rufus lui a dessiné un avenir tout tracé, notre fantôme, lui, a d'autres ambitions : il veux devenir la Mort.
Oui, la Faucheuse, en chair et en os (surtout en os). Un métier passionnant et plein d'avenir, mais pas toujours facile à exercer, ainsi que Rufus va l'apprendre : conditions stressantes, horaires à rallonge
Et si tout ça devait mener à une grande grève de la Mort ?



Mon avis :

Rufus le fantôme est un roman jeunesse dont le résumé m'a tout de suite séduite; une école où toutes les créatures fantastiques se côtoient et où l'on peut devenir la Mort en personne ? Voilà une idée qui m'a plu ! J'ai d'ailleurs dévoré ce roman en une soirée. Il s'agit d'un livre drôle et loufoque, qui dédramatise la mort avec un soupçon d'humour noir (ce que j'adore), tout en parlant de sujets universels qui peuvent toucher les enfants.

On rencontre donc Rufus, ce garçon-fantôme qui a comme meilleur ami Octave, un zombie. Tous les deux se sont trouvé une vocation : Rufus veut devenir la Mort, tandis qu'Octave rêve de travailler à ses côtés comme l'Ankou, c'est-à-dire transporter les gens à leur mort. Mais est-ce que la Mort est vraiment un bon travail ? Les parents de Rufus ne le pensent pas et imaginent pour lui un plus bel avenir.
Sous ses airs fantastiques, l'histoire de Rufus fait donc parfaitement écho à ce que vivent beaucoup d'enfants et adolescents. L'auteur y parle de rêves, de détermination à faire ce que l'on veut faire, de parents qui s'opposent aux désirs de leurs enfants, des tensions familiales qui peuvent découler de telles situations… Bref, ça a beau être une histoire avec un protagoniste-fantôme, les thématiques abordées sont, elles, parfaitement réalistes et intelligemment traitées.

En plus de suivre notre petit fantôme dans sa vie "normale" (école, amis, famille), il va également vivre quantité d'aventures. L'histoire est vraiment très sympa, tout comme le ton employé. Je le disais précédemment, la mort n'est pas du tout présentée comme glauque, et on s'amuse rapidement de ce sujet. Les deux personnages principaux sont adorables et pleins de vie (ça semble paradoxal, mais je vous jure qu'un fantôme et un zombie peuvent l'être !). J'ai aussi beaucoup aimé les illustrations d'Eglantine Ceulemas qui sont nombreuses et égayent le récit.

Comme d'habitude avec les livres de la collection Pépix, on trouve régulièrement, entre deux chapitres, des bonus : des propositions de déguisement, des dessins à faire ou encore des petits jeux. Il n'y a pas de quoi s'ennuyer et j'aime cette idée de prolonger la lecture autrement.

En conclusion : Une lecture jeunesse que j'ai beaucoup aimée et qui est peut-être même mon Pépix préféré ! 
Merci aux éditions Sarbacane pour cet envoi

2 commentaires:

  1. Owwh j'aime beaucoup la couverture et ton avis me donne envie de découvrir ce livre ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air plutôt sympa ce livre, j'aime bien ce thème des rêves, des envies pour un avenir différent de celui des parents !

    RépondreSupprimer