Les dernières chroniques

Mes dernières chroniques

mercredi 13 juin 2018

"Dix-sept ans" d'Ava Dellaira

Infos pratiques :

Maison d'édition : Michel Lafon
Prix : 16.95 euros
Nombre de pages : 393

Synopsis :

Nous poursuivons tous quelque chose...

Dans les années 1990, pour Marilyn, 17 ans, c'est la liberté. Enfermée dans les rêves de célébrité de sa mère qui l'entraîne d'auditions en castings, elle ne revit que lorsqu'elle retrouve le beau et insaisissable James. Mais les regards que certains portent sur la couleur de peau du garçon ne risquent-ils pas de détruire leur amour naissant ?

De nos jours, pour Angie, 17 ans, c'est la vérité. Alors que le monde semble s'être arrêté de tourner pour sa mère, Marilyn, la jeune métisse est prête à tout pour retrouver James, ce père qu'on lui a toujours caché. Embarquée par son ex-petit ami Sam, Angie fuit sa ville de province et plonge dans les rues bruyantes et colorées de Los Angeles, à la recherche d'un passé trop longtemps maintenu dans l'ombre.

Mon avis :

Il y a déjà quatre ans, j'avais adoré Love letters to the dead d'Ava Dellaira. J'ai donc été très contente de découvrir son nouveau roman qui, lui aussi, m'a énormément plu.

Dans Dix-sept ans, on suit deux histoires en parallèle, dans deux "époques" différentes : d'un côté, Marilyn, qui dans les années 90 rencontre James, son nouveau voisin à Los Angeles. Elle vit avec sa mère, qui rêve que sa fille devienne une star pour que toutes deux aient une existence de rêve. Mais Marilyn, elle, ne rêve que d'aller à l'université. De l'autre côté, on suit, dix-huit ans plus, Angie, qui n'est autre que la fille de Marilyn. Elle va se mettre en quête de son père, que sa mère dit être mort depuis longtemps.

J'ai vraiment adoré ce roman : j'ai lu les presque 400 pages en seulement deux jours et, puisque j'étais dans une grosse panne de lecture ces derniers mois, je crois que ça veut tout dire. J'ai été complètement embarquée par les histoires de Marilyn et Angie. J'avais peur, comme toujours avec ce genre de livres, de m'attacher plus à un des deux personnages ou de m'ennuyer lors d'une des parties. D'autant plus que chaque partie compte entre 60 et 70 pages environ, ce qui fait qu'il faut quand même attendre un moment avant de passer d'un personnage à l'autre. Mais ça n'a pas du tout été le cas et les deux histoires parallèles m'ont autant plu l'une que l'autre.

Marilyn et Angie sont deux personnages très attachants. Elles se ressemblent beaucoup finalement, toutes deux perdues dans leur vie d'adolescente à la famille bancale. Elles manquent d'un père et ont une relation un peu étrange avec leur mère. Mais elles sont déterminées, l'une à réaliser son rêve d'aller à l'université, l'autre de partir sur les traces de son père. Le mystère concernant la disparition du père d'Angie est l'un des éléments de suspense du livre; jusqu'à la fin, on se demande ce qu'il a bien pu lui arriver et jamais je n'aurais imaginé la réponse à cette question. J'ai été surprise par ce dénouement et touchée par le message que l'auteure fait passer.

En conclusion : Un livre bien écrit, très touchant et addictif qui nous balade entre deux époques et nous présente les histoires croisées d'une mère et de sa fille.

Merci aux éditions Michel Lafon pour cet envoi  !

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore lu Love Letter to Dead, mais j'en ai très envie, et lui aussi me fait de l'oeil !

    RépondreSupprimer
  2. J'avais entendu pas mal de bien de love letters to the dead virgule du coup je suis assez emballée par celui-ci aussi. En plus, les thématiques qui semblent être abordées me tentent bien.

    RépondreSupprimer