Les dernières chroniques

Mes dernières chroniques

vendredi 6 juillet 2018

"Le Gouffre" de Rolland Auda

Infos pratiques :

Maison d'édition : Sarbacane
Collection : Exprim
Prix : 17 euros
Nombre de pages : 434

Synopsis :

Lorsque Saïd se rend en plein hiver à Maleroque, un village des Alpes, ce n'est pas vraiment pour pratiquer sa passion, la spéléologie. C'est surtout pour passer quelques jours dans la maison de son grand-père, qui vient de mourir et qu'il a peine connu : Hans, dit Jean des Loups, célèbre écrivain.

Mais il se rendra vite compte que les sorciers et les monstres ne hantent pas seulement les histoires à succès de son grand-père. Et qu'il est très attendu au village...


Mon avis :

Quel roman étonnant ! Pendant plus de 400 pages, Rolland Auda semble nous mener par le bout du nez. Comme Saïd (dit aussi Cid), le personnage principal, on se retrouve parachutés dans ce petit village des Alpes nommé Maleroque où un jeu terrible se joue. L'adolescent y débarque car son grand-père Jean des Loups, qui vient de mourir, y habitait ; souhaitant en connaître plus sur cet auteur connu avec lequel il était lié, il va explorer le village et rencontrer les autres habitants qui ont connu son grand-père. Rapidement, il devient évident que tous attendent quelque chose de lui. Sans compter que des phénomènes étranges se produisent, à commencer par ses crises d'épilepsie qui se multiplient.

Ce que j'ai trouvé très intéressant, c'est le fait que, comme Saïd, on ne comprend vraiment pas ce qu'il se passe, et ce pendant presque l’entièreté du roman. Perdus, on essaie de grappiller des indices à droite et à gauche mais pas grand chose ne fait sens. Pourtant, on ne s'ennuie vraiment pas, probablement parce que la particularité des habitants se révèle petit à petit et instaure un certain suspense. Car c'est avant tout eux qui attisent la curiosité : on se rend tout de suite compte qu'ils cachent des choses à Saïd et ils paraissent tous plus bizarres les uns que les autres. C'est assez difficile à décrire, mais il y a vraiment une atmosphère à la fois sombre et fantastique qui se dégage de Maleroque.

Ce village est d'ailleurs l'un des gros points forts du roman. Dès les premières pages, on sent que c'est un endroit hors du commun, hors du temps également. On a l'impression que les habitants sont complètement isolés du reste du monde, ce qui ne fait qu'ajouter à l'atmosphère pesante et surtout mystérieuse. Chaque habitant, chaque personnage, a un caractère bien défini que l'on sent forgé par Maleroque. Ils sont tous très différents ; il y a Marguerite qui semble un peu folle, la belle Eléonore dont Cid s'éprend, sa petite soeur qui a l'air de venir d'une autre planète, les malveillants frères qu'on nomme les Dalton... Bref, de sacrés personnages que j'ai pris plaisir à découvrir ! Et dont on va comprendre les relations petit à petit, celles-ci étant évidemment la clé de toutes les réponses que l'on se pose. Un petit bémol malgré tout : la fin que j'ai trouvée un peu trop rapide à mon goût.


En conclusion : Une bonne lecture, avec une atmosphère très étrange qui m'a plu. Le décor, le village de Maleroque, et les personnages si particuliers en sont les points clés. Le récit pourrait parfois paraître lent, puisque finalement peu de choses se passent, mais il n'en est rien tant l'ambiance qui s'en dégage est prenante.

Merci aux éditions Sarbacane pour cet envoi.

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas demandé ce Sarbacane car ce n'est pas le genre d'ambiance que j'aime à la folie, aha mais au final pourquoi pas car tu donnes envie :) !

    RépondreSupprimer
  2. L'ambiance, les personnages, le décor... Que des points qui m'ont également plu :)

    RépondreSupprimer