Les dernières chroniques

Mes dernières chroniques

dimanche 8 juillet 2018

"La première fois que j'ai été deux" de Bertrand Julien-Nogarède

Infos pratiques :

Maison d'édition : Flammarion Jeunesse
Prix : 14 euros
Nombre de pages : 350

Synopsis :

Le scooter de Tom nous emporta loin du monde. Mes bras entouraient sa taille et je laissai ma tête reposer doucement sur son épaule. Je ne crois pas avoir été plus heureuse qu'à cet instant. Juste une fille comme les autres. Il avait suffi qu'un anglais à cravate surgisse de nulle part pour que mes pieds ne touchent plus le macadam. J'étais vraiment folle amoureuse.






Mon avis :

La première fois que j'ai été deux, c'est une histoire d'amour entre Karen, jeune française plutôt réservée, et Tom, un anglais qui débarque dans sa classe suite à des circonstances tragiques, son père étant récemment mort. Entre eux, le feeling passe tout de suite, mais Tom est destiné à retourner vivre à Londres. Dans ce livre, on assiste donc à leur rencontre et à l'évolution de leur relation. C'est une romance mignonne que j'ai aimée découvrir. L'histoire se passe au début des années 2000 et c'était sympa de lire un récit se passant il y a déjà quelques années. Ça peut paraître insignifiant, puisque ce n'était pas il y a si longtemps, mais ça change un peu et, surtout, l'absence des réseaux sociaux m'a marquée (je pense que la relation entre Karen et Tom aurait été bien différente en 2018). Les personnages m'ont plu dans l'ensemble. Tom est un garçon adorable, gentil et patient et Karen est assez attachante.

Vivre sa première histoire d'amour et vivre une relation à distance, ce sont sans doute les thèmes principaux du roman. Nos deux personnages vont devoir composer avec les événements inattendus qui les séparent. J'ai apprécié ces changements de décors, entre Londres et la France. Les descriptions de Londres sont d'ailleurs très détaillées et on a vraiment l'impression d'y être. C'est également une narration assez diversifiée ; la majorité du texte est écrit à la première personne, mais on a aussi des extraits du journal intime de Karen, des messages qu'ils s'envoient, des paroles de chansons... Il y a aussi beaucoup de références culturelles qui enrichissent l'histoire.

Cependant, si ma lecture a été bonne, il y a quand même deux ou trois points qui m'ont un peu dérangée. Tout d'abord, je dois avouer que certains dialogues étaient un peu trop niais à mon goût. Ensuite, le caractère très pessimiste de Karen : certes, on peut la comprendre au vu de son entourage (elle ne connaît pas son père et sa mère est dépressive), mais elle m'a parfois agacée à sans arrêt broyer du noir. Finalement, la fin m'a paru en décalage avec le reste du livre. Pour moi, elle tombe comme un cheveu sur la soupe. J'ai plutôt apprécié le choix de l'auteur ceci dit, mais il m'a manqué une sorte de transition. J'aurais aussi aimé avoir un épilogue qui se passe huit ans plus tard...


En conclusion : Une romance sympathique, malgré quelques points qui m'ont dérangée.

Merci aux éditions Flammarion Jeunesse pour cet envoi et pour le superbe colis !

3 commentaires:

  1. Je viens de le commencer, mais je déteste déjà Karen !

    RépondreSupprimer
  2. C'est dommage pour les quelques trucs qui t'ont dérangée, ça a tout de même l'air sympa :)

    Camille :)

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre me tente bien mais les dialogues trop niais m'embêtent un peu :/

    RépondreSupprimer