Les dernières chroniques

Mes dernières chroniques

dimanche 15 juillet 2018

"Le Faiseur de Rêves" (tome 1) de Laini Taylor

Infos pratiques :

Maison d'édition : Lumen
Traductrice : Sarah Dali
Prix : 16 euros
Nombre de pages : 664

Synopsis :

C'est le rêve qui choisit le rêveur, et non l'inverse...

Il est une ville, au centre du désert, où nul n'a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d'interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde... Pire encore, un soir d'hiver, le nom de ce lieu de légende s'évanouit en un clin d'œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme. 

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s'obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère... Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ? 

Rien de tout cela n'est possible, bien sûr – mais pareil détail a-t-il jamais empêché un rêveur de rêver ?


Mon avis :

Pourtant très connu Outre-Atlantique, je ne m'étais jamais intéressée au Faiseur de Rêves, Strange the Dreamer en VO. A sa sortie chez Lumen, j'avoue avoir été particulièrement attirée par sa belle couverture. Je me suis lancée dans cette lecture sans vraiment savoir de quoi il s'agissait, et j'ai tout simplement été bluffée par l'histoire que nous présente Laini Taylor.

Pourtant, ma lecture a été un peu laborieuse au départ. C'est un sacré pavé de 660 pages avec une intrigue très riche et, en conséquence, l'auteure prend bien le temps d'introduire son univers et ses personnages. Ainsi, les cent premières pages m'ont semblé un peu longues et j'ai eu de la peine à m'immerger dans ce monde imaginaire de Zosma où vit Lazlo, orphelin et rat de bibliothèque qui rêve de découvrir le secret d'une contrée oubliée, surnommée Désolation.

Mais passé ce stade introductif, il devient impossible de lâcher ce roman. C'est un récit complètement envoûtant et à l'atmosphère mystique, où de la magie, des conflits ancestraux et des créatures surnaturelles (fantômes et dieux notamment) se côtoient pour former un premier tome incroyablement addictif. L'intrigue est diablement bien ficelée : complexe sans pour autant nous perdre, avec évidemment un fil rouge mais aussi des mystères annexes qui étoffent l'histoire. Plein de rebondissements et menant à un superbe final qui ne peut que surprendre, ce premier tome ne donne qu'une envie : se jeter sur la suite.

Les personnages sont également très intéressants. S'il m'a fallu un peu de temps pour m'attacher à Lazlo, j'ai fini par apprécier ce jeune homme rêveur et travailleur qui, après des années passées la tête dans les livres à la bibliothèque, découvre le monde extérieur et s'y adapte comme aucun autre personnage. A noter qu'il n'est pas décrit comme quelqu'un de très beau et je trouve rafraîchissant de ne pas avoir un protagonistes parfait.

Le roman n'est cependant pas écrit que de son point de vue et l'on suit un chapitre sur deux Sarai, dont je tairai la nature pour ne pas vous gâcher la surprise (même si l'on apprend ce qu'elle est assez tôt). Je l'ai adorée d'emblée, tout comme ceux qui l'entourent, à savoir Mésange, Rubis, Minya et Fauve. Leur dynamique de groupe est assez fascinante et découvrir ce que chacun cache est un plaisir.


En conclusion : Un roman fantasy qui est un coup de coeur pour moi tant j'ai aimé l'univers de Laini Taylor. A part un début un peu laborieux, tout m'a plu dans ce livre et je meurs d'impatience d'en lire la suite (à savoir qu'il s'agit d'un diptyque).

Merci aux éditions Lumen pour cet envoi.

6 commentaires:

  1. Je l'ai acheté en anglais, il faut que je me lance !

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma WL... et comme tout un tas de romans chez Lumen, il me tente terriblement ^^

    RépondreSupprimer
  3. La couverture est sublime ! J'ai énormément de bons retours alors j'ai très hâte de m'y mettre !

    RépondreSupprimer
  4. Jusque-là je ne me suis pas intéressée à ce livre, je ne sais pas si c'est l'effet "publicité dans le métro", mais ton avis est tentant :)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis de plus en plus tentée par ce roman. Au début, je craignais que ce soit très (trop ?) complexe mais, finalement, les avis positifs m'ont convaincue :)

    RépondreSupprimer